L’histoire
des Anciennes troupes militaires
de Montréal

HISTOIRE DES COMPAGNIES FRANCHE DE LA MARINE
AU 17e ET 18e SIÈCLES


Les Compagnies franches de la Marine représentent les premières troupes permanentes entièrement dévouées à la défense de la Nouvelle-France. Arrivées en 1683, organisées en compagnies indépendantes relevant du Ministère de la Marine et des Colonies, elles occupent tout le territoire colonial et le contingent le plus important relève du Gouvernement de Montréal.

Dès leur arrivée, elles ont été de tous les combats, batailles et escarmouches jusqu’à la fin de la présence française en Amérique. Dès le début du 18e siècle, la majorité des officiers des Compagnies franches est composé de « Canadiens », issus des familles de la noblesse terrienne. On y retrouve entre autres, les Le Moyne, de la Chenaye, de Repentigny, de la Vérendrye, etc.

Les soldats sont recrutés généralement en France et encouragés à s’établir dans la colonie à la fin de leur service. Ils logent chez l’habitant contribuant au peuplement et à l’économie de la colonie. Ils assurent les grands travaux en temps de paix comme la construction de l’enceinte fortifiée de Montréal et le Chemin du Roy.

On estime que leur impact sur le peuplement s’établit à plus de 30% sur les 10 000 immigrants qui ont fait souche entre 1608 et 1750. On les retrouve par centaine dans les actes de mariages des paroisses de l’île de Montréal, preuve de leur intégration à la vie coloniale. L’impact de leur apport socioéconomique à la colonie et à ce qui deviendra le Québec et le Canada d’aujourd’hui est insoupçonné mais trop méconnu.

HISTOIRE DES COMPAGNIES FRANCHE DE LA MARINE
AU 20e SIÈCLE – LA RECONSTITUTION


L’uniforme bleu et gris-blanc des troupes de la Marine du XVIIIe siècle renaît en 1962, lors de l’Exposition universelle de Seattle, (État de Washington), lors d’un Tattoo militaire présenté par les Forces Armés Canadienne. Le Royal 22e Régiment de l’armée canadienne porte pour la première fois depuis plus de 200 ans l’uniforme des Compagnies Franches de la Marine. Cette reconstitution fût le fruit d’une étroite collaboration avec M. David M. Stewart président fondateur du Musée Stewart au Fort de l’île Ste-Hélène qui avaient préalablement mené des recherches en ce sens.

Durant l’hiver 1962-63, des sous-officiers du Royal 22e Régiment entraînèrent un groupe d’étudiants de diverses écoles secondaires, collèges et université de la région montréalaise au maniement des armes. Ceux-ci prirent aussitôt la relève au Fort de l’île Sainte-Hélène, en présentant quotidiennement des manœuvres historiques durant la période estivale.

En 1965, le Major Guy P E Duchesneau prend la relève comme officier responsable de la Compagnie Franche de la marine.  Sous son leadership, la Compagnie s’acquit une solide réputation d’excellence si bien, qu’en 1967, elle se vit confier le privilège de la garde d’honneur du commissaire-général de l’Expo 67 de Montréal.

Pendant la saison estivale, au Musée Stewart de l’île Sainte-Hélène, la Compagnie Franche de la Marine fait revivre l’histoire par ses manœuvres incluant la musique, le tir du mousquet et le tir de canon.  Elle effectua aussi de nombreuses démonstrations ailleurs au Canada, aux États-Unis et en France.

Depuis 1963, plus de 700 étudiants ont fait partie de cette mise en valeur patrimoniale.

LES ÉVÈNEMENTS MARQUANTS

 de la Compagnie franche de la Marine


DÉCOUVREZ LE PROJET INNOVATEUR DE
David M. Stewart

Cliquez pour découvrir le projet !

Le projet innovateur de David M. Stewart

À la fin des années 1950, il n’existait pas au Québec ce que l’on appelle aujourd’hui des groupes de « reconstituteurs historiques ». Au plus près de nous, il y avait la garnison du Fort Henry, à Kingston en Ontario, (troupe anglaise du milieu du 19e siècle) et quelques groupes américains (époques Guerre de Sept Ans et Révolution américaine) invités au Fort Ticonderoga (Fort Carillon) dans l’état de New York. En 1962, dans le cadre de la participation du Canada à la Foire internationale de Seattle en Oregon, l’armée canadienne devait présenter un spectacle rappelant le passé militaire du pays.

David Stewart avait déjà entrepris pour les besoins de son Musée d’histoire quelques travaux de recherches sur l’histoire militaire canadienne avec monsieur Marcel Baldet, secrétaire-général de La Sabretache, organisme français regroupant des spécialistes de l’histoire militaire française et des uniformes de toutes les époques. Monsieur Baldet a convaincu son ami canadien que l’on devrait s’attarder aux Troupes de la Marine, présentes partout en Nouvelle-France de 1683 à 1760, plutôt qu’au Régiment de Carignan Salières qui ne restât que quatre années dans la colonie (1665-1668).

Travaillant de concert avec des experts du Service des Parcs nationaux canadiens, monsieur Stewart a fini par proposer à l’armée canadienne de reconstituer une Compagnie franche de la Marine pour illustrer la présence militaire française au Canada. C’est ainsi qu’une compagnie du Royal 22e Régiment a été habillée, équipée, armée et entrainée pour les besoins du spectacle à Seattle. L’année suivante, David Stewart décide de « reconstituer une garnison et une atmosphère de temps ancien … » pour son musée de l’île Sainte-Hélène. En rapatriant tout le matériel ayant servi au Royal 22e Régiment à Seattle, il inaugure le premier programme d’animation historique au Québec.

Dès 1963, des étudiants de la région montréalaise sont alors embauchés, entraînés par un sergent du R22eR, pour manœuvrer dans la cour du musée. La transmission des savoirs et des savoir-faire par les étudiants se poursuit d’année en année depuis cette époque.

Expo’67 approchant à grands pas, David Stewart complète son projet d’animation militaire historique en 1965 en recréant cette fois une escouade de cornemuses et tambours portant les uniformes du « 78th Fraser Highlanders », régiment qui participa à la conquête du Canada entre 1758 et 1763, et dissout dans la colonie. Près de 400 hommes s’établirent dans la colonie par la suite s’intégrant pour la plupart à la population francophone et sont à l’origine de l’héritage écossais au Québec.

Les deux unités reconstituées ont été présentes quotidiennement sur le site de l’Expo’67 pendant toute la durée de l’événement et de façon continue par la suite à l’île Sainte-Hélène. Ce programme muséal a été fermé par le Musée McCord-Stewart en 2013. Repris par la Société Historique du Lac Saint-Louis et aujourd’hui par les Anciennes Troupes Militaires de Montréal, la Compagnie franche de la Marine et le « 78th Fraser Highlanders » animent le Musée du Château Ramezay et le Vieux-Montréal depuis 2014.

L’objectif principal des Anciennes Troupes Militaires de Montréal est de pérenniser l’œuvre de David Stewart qui permet à des jeunes gens de vivre une expérience de travail unique en lien avec l’histoire et le patrimoine.

LES DATES MARQUANTES

 de 1960 à aujourd’hui


1960 – 1970

1962

Première représentation à la Foire internationale de Seattle

1964

Montréal : cérémonie de remise des îles au Comité organisateur d’Expo’67

1965

Monsieur Guy Duchesneau est nommé « major » responsable de la Compagnie franche de la Marine
Toronto : inauguration du nouvel Hôtel de ville

1966

Tournées de promotion pour Expo’67 aux États-Unis : Détroit, Albany, New York, Buffalo, Manchester, Newark, Chicago
Paris : inauguration de la Maison du Tourisme du Canada

1967

Cérémonies d’ouverture et de fermeture d’Expo’67
Garde d’honneur du Commissaire général d’Expo’67 pendant toute la durée
Garde d’honneur du Maire pendant la visite du général de Gaulle

1968

Promotion de Tourisme Canada aux États-Unis : Jersey City, Long Island

1969

Promotion de Tourisme Canada aux États-Unis : Détroit, Saint-Louis
Figuration pour le film de l’ONF « Saint-Denis dans le Temps », Marcel Carrière réalisateur

1970 – 1980

1970

Ottawa : premier Congrès Canadien de l’industrie du Tourisme
Participation au tournage du film présenté à l’Ontario Place à Toronto
Participation au tournage de la série télévisée « La Feuille d’Érable »

1971

Philadelphie : cérémonie d’ouverture du « Veterans Stadium » représentant la Ville de Montréal et le club de baseball Les Expos
Tournée promotionnelle aux États-Unis : Cap Cod, Washington
Cérémonie d’inauguration du site historique canadien « Sainte-Marie-au-pays-des-Hurons » en Ontario
Participation au tournage de la série documentaire de la télévision française « Les Grandes Batailles du Passé »

1972

Tournée de promotion aux États-Unis : Buffalo, Madison
Fort Wellington : passé en revue par Pierre Elliot Trudeau, premier ministre du Canada

1973

Centenaire de la province de l’Île-du-Prince-Édouard : garde d’honneur pour la Reine Élisabeth II

1974

Tournée de promotion aux États-Unis : Los Angeles

1975

Québec : commémoration de la tentative d’invasion du Canada par les Rebelles américains (1775-1975)

1976

Garde d’honneur pour les Jeux Olympiques de 1976
Garde d’honneur à l’Hôtel de Ville lors de la visite de la Reine Élisabeth II

1978

Québec : Inauguration de la reconstitution de Batterie royale en présence du premier ministre René Lévesque

1979

Coup de canon de départ du premier Marathon international de Montréal

1980 – 1990

1980

Boston : cérémonie du 350e anniversaire de la ville

1981

Tournée de promotion aux États-Unis : Lafayette

1982

Kingston : interprétation de «Wellington Victory » de Beethoven par l’Orchestre symphonique de Kingston sous la direction du chef Alexander Brott, en compagnie des soldats du Fort Henry Guard

1983

Tournée en France marquant le 300e anniversaire des premières Compagnies franches de la Marine au Canada : Lyon-Villeurbanne, Fréjus, LaRochelle, Rochefort, Brouage, Saint-Malo, Paris

1984

Décès de monsieur David Macdonald Stewart, créateur de la reconstitution de la Compagnie franche de la Marine de Montréal
Inauguration du Manoir de Jacques Cartier à Saint-Malo
Québec : cérémonie d’ouverture et de fermeture du rassemblement des Grands Voiliers Québec 1534-1984

1985

Contribution à l’Orchestre symphonique de Montréal pour la présentation de « Ouverture 1812 » de Tchaikovsky au Vieux-Port de Montréal

1987

Québec : inauguration de la Place de Paris, garde d’honneur en présence de Jacques Chirac, Premier Ministre de la France
Québec : Sommet de la Francophonie

1988

Québec : visite royale de la Reine Beatrix des Pays-Bas
Québec : participation au « Concert sous les étoiles » à la Citadelle de Québec avec la Musique du Royal 22e Régiment

2000 – 2010

2000

Mascouche : 250e anniversaire de la ville
Verdun : 150e anniversaire de la ville devenue arrondissement de Montréal

2001

Détroit : cérémonie du tricentenaire de la fondation de la ville par le Cavelier de La Salle
Montréal : tricentenaire de la signature de la Grande Paix
Québec : translation des cendres du marquis de Montcalm de la Chapelle des Ursulines au cimetière de l’Hôpital général

2005

Montréal : 50e anniversaire du Musée Stewart

2007

Saint-Hubert : 350e anniversaire de la ville devenue arrondissement de Longueuil
Montréal : Coupe de golf des Présidents, Club Royal Montréal

2008

Louisbourg : commémoration de la chute de Louisbourg

2009

Fermeture temporaire du Musée Stewart : la Compagnie franche de la Marine manœuvre dans le Vieux Montréal, au Château Ramezay

2010 – 2017

2010

Décès de monsieur Guy Duchesneau, major de la reconstitution de la Compagnie franche de la Marine

2011

Réouverture du Musée Stewart
Reprise des manœuvres de la Compagnies franche de la Marine au Musée Stewart

2012

50e anniversaire de la reconstitution de la Compagnie franche de la Marine

2013

Fusion du Musée Stewart avec le Musée McCord, création du Musée McCord-Stewart

2014

Cessation du programme d’animation militaire par le Musée McCord-Stewart
La Société historique du Lac Saint-Louis maintient un modeste programme d’animation militaire basé au Musée du Château Ramezay

2015

Création de l’organisme « Les Anciennes Troupes Militaires de Montréal »
Les troupes manœuvres sur tout le territoire du Vieux Montréal

2016

Lancement du site internet des Anciennes Troupes Militaires de Montréal